Un alléchant programme pour les 36e Médiévales de Provins

Dans un peu moins de trois semaines, les 15 et 16 juin, le cœur de Provins, en Seine-et-Marne, battra au rythme des 36e Médiévales. Toute la ville haute sera investie par les artisans et artistes de rue. Au programme, comme chaque année, un savant mélange de théâtre et de musique, en déambulation et en fixe. Tour d’horizon des spectacles qu’il ne faudra pas manquer…

Les amateurs de théâtre retrouveront la compagnie Karabas dans une adaptation du Chat botté, entre chant, cascades et escrime. Le Théâtre de l’Alauda présentera Mythik Itak, une odyssée musicale et théâtrale dans laquelle dieux et héros antiques seront passés au crible de cet équipage farfelu. Enfin, l’excellente troupe de Belli Mercator prendra à nouveau ses quartiers à Provins, pour un spectacle de princesse et de prince, avec toute l’intelligence et l’humour qu’on leur connaît !

Parmi les animations de rue, les Géants Baudouin IV de Hainaut et Alix de Namur, tout droit venus de Belgique, paraderont dans les rues de la ville pour la première fois dans l’histoire des Médiévales. Les lanceurs de drapeaux italiens du Palio d’Asti feront virevolter leurs drapeaux dans des performances extraordinaires.

En musique, Provins a une nouvelle fois peaufiné sa programmation pour offrir une belle diversité de propositions artistiques. Fidèle à l’esprit des médiévales, les cornemuses sonneront fort ! Ainsi, nous retrouverons la compagnie Al Cantara avec son énergie surpuissante. L’équipe, partiellement renouvelée, entremêlera cirque et musique, avec toute la générosité qui les caractérise. Elle présentera également Ayeri, la nouvelle création de la compagnie, autour d’un portique haut de plusieurs mètres où les envolées circassiennes répondront aux ondes festives des musiciens.

Le samedi soir, il faudra également compter sur deux compagnies bien connues des Médiévales de Provins pour enflammer la place du Châtel. Nous y retrouverons Saboï, ses costumes rouges végétalisés, ses flûtes, ses trompes, ses hautbois et ses tambours dans cette ambiance transée qui caractérise si bien leur univers. Enfin Aouta prendra place avec son spectacle Macabra. Les musiciens, accompagnés par leur danseuse, tous vêtus de costumes colorés et squelettiques, feront résonner l’air des danses macabres dans une ambiance endiablée.

Nous voyagerons à la rencontre de l’Orient et de l’Occident au son de la compagnie Soñj, dans l’univers scandinave avec Merwenn, ou encore avec la compagnie tchèque BraAgas, qui proposera également un répertoire ibérique et balkanique. Fidèle des Médiévales provinoises, le quatuor Dayazell distillera ses ondes nomades au sein de la Collégiale Saint-Quiriace. De l’Arménie à la Scandinavie, jusqu’au bassin méditerranée, nous embarquerons dans leur caravane aux milles couleurs et sonorités. 

Il y a deux ans, nous les découvrions à Provins : le trio Vagarem est, cette année, de retour pour la 36e édition. Chez Vagarem, la musique historique festive côtoie les polyphonies a capella aux allures d’instant suspendu. Leurs trois voix, sublimes et savoureusement harmonieuses, s’entremêlent tout en émotion. Sûrement l’un des concerts incontournables de cette nouvelle édition !

Et si ce petit panorama n’est ici qu’un bref aperçu des quelques compagnies qu’il ne faudra surtout pas manquer, il en reste encore bien d’autres à découvrir lors des Médiévales de Provins ! Comme chaque année, cette nouvelle édition promet de belles découvertes et un week-end intensément riche à la rencontre d’univers artistiques aussi variés que de grande qualité. Tout le programme est à retrouver sur le site des Médiévales. Un seul mot d’ordre : soyez curieux !

Laisser un commentaire